Sur le chemin du bien-être il est important de s’occuper de vos différentes facettes : le corps physique, la sphère psychologique et émotionnelle et les corps énergétiques.

Il existe plusieurs approches pour traiter vos différents problèmes (médecines conventionnelles, psychothérapie, énergétique, coaching etc), toutes ces pratiques sont importantes et complémentaires. Cependant, il manque encore une dimension : celle de l’âme.
L’âme peut être définie comme notre essence, la part de nous qui est non-physique. C’est le flux d’énergie et de vie qui continuera à exister après notre vie physique. L’âme nous met en lien à notre élan de vie, nos motivations et nos goûts, ceux qui sont vrais et non ceux induits par notre société ou notre entourage. En tant qu’essence, l’âme est authentique, vraie et puissance.
Cependant, dans nos sociétés modernes et notre mode de vie actuelle, l’âme est une grande oubliée ! Notre âme ou notre essence peut être représentée comme une plante qui a besoin d’une belle terre pour s’épanouir.
De nos jours, nous construisons notre environnement en réponse à des contraintes, des croyances (familiales, sociétales) ou des schémas (transgénérationnels, collectifs), mais en aucun cas en lien avec âme. Cette dernière devient alors une plante fragilisée. En temps normal, lors d’un traumatisme ou une situation difficile (divorce, décès, licenciement, échec etc), notre âme doit pouvoir nous apporter son soutien ainsi que des ressources. Cependant, comme notre « terre » n’est pas « bonne » pour notre âme, cette dernière n’est pas assez puissante pour nous soutenir, elle va donc se morceler en réponse au traumatisme.

Cela engendre donc plusieurs problèmes :

– Perte de vitalité, fatigue
– Sensation de ne pas être dans son corps, d’être en « pilote automatique »
– Sensation de ne servir à rien
– Ne plus être en lien avec ce qui nous motive vraiment
– Impression de n’avoir aucun talent ni aucune capacité

Dans le chamanisme il existe une pratique de guérison spirituelle très puissante : le recouvrement d’âme. Ce soin est pratiqué à l’origine par le chaman.
Des situations traumatisantes peuvent générer une fragmentation de notre âme. Les morceaux d’âmes isolés essayent de réintégrer notre structure énergétique, ce qui engendre une pathologie. Traditionnellement le chaman va alors partir en voyage chamanique pour récupérer les morceaux d’âmes, les conserver dans des cristaux par exemple et les ré-insuffler dans les corps physiques et énergétiques de la personne souffrante.
Cette manière de procéder, bien que très puissante, n’est pas forcément adaptée à notre société actuelle ni à nos besoins (émotionnels, intellectuels et sociaux). En effet le chaman ne rentre pas forcément dans des explications sur le processus de guérison, seul le résultat compte. De plus, lorsque l’on récupère un morceau d’âme, on se reconnecte à de nouvelles envies et élans de vie, ce qui peut engendrer un très grand besoin de changement : déménagement, séparation, changement de profession etc… le chaman n’est généralement plus présent pour nous accompagner dans ces moments de crises.
Dans un contexte traditionnel le chaman travaille de manière isolée, il n’y a donc pas de médecins ou de praticiens en psychologie pour accompagner le corps physiques ou la personne dans cette étape de réparation de l’âme. Il est donc important de proposer des recouvrements d’âme adaptés à notre structure actuelle et notre mode de vie.
id, accumsan sit velit, vulputate, felis libero. Praesent tempus