Un problème de croyances limitantes

Aujourd’hui j’avais l’envie de vous partager ma vision de l’accompagnement à distance, et en quoi ce format était tout aussi intéressant que le fameux « présentiel ». Il y a beaucoup de croyances négatives autour de cette forme d’accompagnement, comme-ci ce dernier était moins efficace, moins puissant. Il n’ agit pas ici de dire quel est la meilleure forme d’accompagnement, mais de vous partager en quoi l’accompagnement à distance peut être intéressant, et surtout efficace.

Le coaching et l’accompagnement à distance, préservent l’autonomie

Pour moi, un des piliers de l’accompagnement à distance c’est : l’autonomie.

Oui le mot « accompagnement » prend tout son sens…quand la personne préserve son autonomie. Ce n’est pas le praticien qui « fait » ou qui « donne » mais c’est bien la personne qui derrière son écran va chercher les ressources en elle, écoute ses ressentis, réalise des exercices, des ancrages pendant et après les séances de coaching, d’accompagnement.

C’est une manière de ne pas tomber dans la dépendance.

Trop souvent, j’entends des personnes dire que en présentiel « il y a plus de sensation etc », mais le développement personnel ou spirituel n’est pas un « show », le but n’est pas de rechercher du sensationnel… De plus souvent cela veut dire que ces sensations sont conditionnées par ce qu’il se passe à l’extérieur. Or pour rentrer en connexion avec soi, c’est vers l’intérieur qu’il faut se tourner. Un besoin absolu de présentiel peut parfois indiquer une blessure d’abandon ou un besoin de dépendance…souvent c’est en lien avec un manque de confiance en sa propre capacité à se transformer et évoluer.

Téléphone et carte oracle

Evoluer en toute intimité

Intimité ! Voici un deuxième pilier de l’accompagnement à distance. Tranquillement installé dans son fauteuil, dans son canapé ou en pyjama, l’accompagnement en ligne permet de rester dans son cocon. En quoi cela est une force pour un travail en profondeur ? Et bien cette distance permet à l’autre d’être dans sa pleine vulnérabilité. Parfois le présentiel exige des déplacements, de rencontrer du monde, et puis on est toujours dans une certaine « représentation » face à l’autre. Via l’accompagnement à distance l’intimité peut naître plus rapidement car il y a un sentiment de sécurité. Cela permet aux clients de se livrer plus facilement.

Il y a un respect total de la pudeur de l’autre. Les clients ont alors le choix de moduler le niveau d’intensité en terme de vulnérabilité et de ce qu’ils veulent donner. Beaucoup d’accompagnants en présentiel témoignent souvent qu’au début les clients peuvent être dans une façade, sur la défensive (de manière consciente ou inconsciente), mon expérience m’a montré que via le format à distance, cette « protection » est moins présente…surement car l’écran permet aux clients de sentir dans un espace qui  leur est propre.

Renforcer l’implication

Implication. Comme je l’ai déjà dit, avec le coaching en ligne, on sort de la croyance « c’est le thérapeute qui fait tout le travail ». En 2020, l’autonomie et le pouvoir personnel sont des fondamentaux. Le rôle de l’accompagnant est donc de mettre de côté la part « sauveuse » de son égo. Son rôle est de par son regard, sa parole, et sa posture permettre un feed-back à l’autre quand à ses prises de conscience et évolutions. Ainsi, en lâchant le côté « thérapeute tout puissant qui fait tout », l’accompagnant permet aux clients de s’impliquer dans leur guérison, leur évolution, leur transformation…ils deviennent complètement impliqués, quittant une posture passive pour une démarche pro-active…impliquée.

La distanciation permet aux clients de se détacher de la présence de l’accompagnant, ce dernier contribu à leur évolution, mais eux seuls peuvent décider, et passer à l’action pour concrétiser  les prises de consciences.

clavier d'ordinateur et bloc note

Accompagnement à distance ou en présentiel, les deux sont importants.

Voilà les 3 piliers qui font la force de l’accompagnement-coaching à distance : autonomie, intimité et implications. Bien entendu, tout est une question d’équilibre dans la vie. Cet article ne sous-entend en aucun cas que le présentiel est moins bien que le à distance. Les deux formes d’accompagnement ont leur force.

Il est aussi important de réaliser des stages en immersion, en présentiel pour sortir de sa zone de confort. De plus certaines thérapies manuelles ou énergétiques ne peuvent se dérouler autrement que en présentiel. Et enfin, certains thérapeutes ou coach sont plus à l’aise en présentiel, et c’est ok.

Au final, il convient à chacun d’expérimenter pour décider de ce qui lui convient le mieux. Mais dire que « de manière général l’accompagnement à distance est moins puissant» est illusoire et surtout très limitant.

Car…pour notre guérison et notre évolution, ce qui est puissant : c’est nous.

Et peu importe la forme de l’accompagnement, notre puissance est toujours accessible, en nous. Autorisez-vous à expérimenter l’accompagnement à distance, qui aura beaucoup à vous apporter.

ipsum Nullam neque. quis commodo porta. dapibus